Fermer
ad-box-image

Voir un psy n’est pas un drame, au contraire !

Par  24 mai 2016

« Si un ami vous dit: « J’ai rendez-vous chez le médecin », votre premier réflexe ne sera pas de penser qu’il est plein aux as, qu’il est faible ou qu’il est dingue. Quand le corps est blessé ou qu’il présente une anomalie, consulter un médecin semble être la réaction la plus adaptée, et la plus sensée. Mais quand on parle d’aller voir un thérapeute, les gens portent un jugement plus critique. » Ces propos sont ceux de Sahaj Kohli, rédactrice de blogs lifestyle au Huffington Post (US) et nous, on la soutient. Lisez son article sur les 14 idées reçues sur les gens qui vont chez les psys. On valide ! Et on en rajoute.

1 – On est faibles : Justement non. Car reconnaître que l’on a une difficulté, envisager de la surmonter et faire la démarche pour en parler. Et bien tout ça, c’est une belle preuve de courage !

2 – On est fous : Non, on se pose des questions et on veut y répondre. C’est même plutôt sain finalement.

3 – On gaspille notre argent : En même temps on fait ce que l’on veut. Et l’impact sur notre bien-être sera comparable à une crise de shopping, mais les effets persisteront plus longtemps.

4 – On est riches : Une partie des séances peut être remboursée par les mutuelles. Et non, ce n’est pas une question de moyens financiers, mais de priorités. On peut, pendant un temps, limiter les sorties et autres dépenses jugées pas indispensables, pour se consacrer à soi.

5 – On a personne à qui parler : Un proche peut vous écouter, mais il n’a pas une écoute professionnelle et neutre. Et tant mieux, ce n’est pas son rôle. A l’inverse, le psy n’est pas là pour remplacer nos amis, mais pour nous faire travailler. Vous pouvez tout dire à votre psy, sans l’offusquer, sans vous sentir jugé. Il n’y a pas d’affect, la relation est uniquement thérapeutique.

6 – On parle de vous pendant nos séances : Peut-être bien… Mais vous ne le serez jamais. Et la personne qui va chez le psy travaille sur elle-même et pas sur les autres. Pas de paranoïa, il ne s’agit d’étaler notre vie privée – et donc la vôtre – mais d’apprendre à vivre différemment, à comprendre l’autre, à changer de point de vue. Vous constaterez même que si un de vos proches travaille avec un psy, vous en retirerez également des bénéfices.

7 – C’est parce qu’on était en dépression ou qu’il s’est passé quelque chose de précis : Un drame ? Un traumatisme ? Une dépression ? Mais non ! Juste un coup de mou, une gestion du stress difficile ou des questionnements un peu trop présents.

8 – On ne va pas bien : Pas forcément ; et si c’est le cas, au moins, notre démarche atteste de notre envie d’aller mieux. Donc c’est positif.

9 – Une thérapie suit un calendrier précis : Il est vrai que quand on voit son psy, c’est assez régulier. Mais au fur et à mesure, les séances peuvent s’espacer, il est possible de ne plus voir son psy car on sent que l’on a avancé, que les situations sont faciles à gérer. Et au premier doute, on peut y retourner pour faire un point. Il n’y a pas de règles, c’est le patient qui mène la danse.

10 – On ne sait pas lâcher prise : C’est possible, mais là encore, on a le mérite d’essayer.

11 – Vous devriez être triste pour nous, ou avoir peur de nous : toutes ces choses que vous n’auriez pas ressenties si on ne vous en avait pas parlé. Ne soyez pas triste puisque nous avançons vers un mieux-être.

12 – On prend des médicaments : Rien à voir ! Déjà, le psychologue n’est pas médecin, il ne peut donc pas faire de prescription. Ensuite, c’est justement parce que l’on se prend en main et que l’on cherche les causes à nos problèmes que l’on n’aura peut-être pas besoin d’avoir recours aux médicaments. La psychothérapie est un soin.

13 – Nos psys nous disent ce qu’il faut faire et ce qu’il faut penser : Ah non ! Un bon psy ne nous dit pas que ce nous devons faire ou penser, mais il nous accompagne. Il nous aide à verbaliser ce qu’il y a en nous.

14 – Mon psy peut aussi t’aider, ou aider ton ami : Rien de mieux que le bouche-à-oreille pour trouver la perle rare ! Faites confiance à vos amis qui voient des psys. En voilà une belle conclusion et un beau pied de nez.

Des inquiétudes sur votre situation ? Besoin de conseils ? Les psychologues de Boddy sont disponibles pour échanger avec vous et vous accompagner.

Laisser un commentaire