Fermer
ad-box-image

Adultes, enfants… Parlez des attentats

Par  23 mars 2016

J’avais prévu de vous parler du stress post-attentat d’ici quelques jours car trois à quatre mois après un traumatisme – les attentats du 13 novembre –  les symptômes de stress post-traumatique peuvent surgir. Certains n’auront pas eu le temps de les voir apparaître qu’un autre traumatisme survient.

Je tenais à manifester mon soutien et ma solidarité envers les victimes – directes ou indirectes – des attentats de Bruxelles.

« Tu as le droit de souffrir et de l’exprimer »

Daniel Dufour, médecin et auteur, donne des conseils aux personnes qui souffrent de stress post-traumatique. « Le plus grand acte de résistance que l’on puisse avoir, c’est de rester soi-même. »

Parlez aux enfants, avec des mots qu’ils comprennent

Il y a quelques mois, à l’issue des attentats de Paris, Laure Rubinocci, notre psychologue spécialiste de l’enfance donnait également des conseils aux parents pour aborder les événements et rassurer les enfants.

Des inquiétudes sur votre situation ? Besoin de conseils ? Les psychologues de Boddy sont disponibles pour échanger avec vous et vous accompagner.

Laisser un commentaire