Fermer
ad-box-image

L’art de profiter de la solitude

Par  6 janvier 2016
On peut se sentir seul, à tout âge, sans pour autant être isolé. La solitude pourrait naître non d’une absence autour de nous, mais d’une absence en nous. Il s’agit là d’une angoisse d’abandon. Certaines personnes ont le sentiment de ne pas exister dans le regard de l’autre, de n’avoir jamais été écoutées. Mais rassurez-vous la solitude s’apprivoise et s’apprécie.

« Faites de vos moments de solitude des moments de plaisir »

Un héritage de l’enfance
La capacité à être seul se construit durant l’enfance. « Selon les psychanalystes, ceux qui vivent mal la solitude ont souvent souffert de carences affectives précoces : soit par une séparation réelle avec la mère, vécue comme un traumatisme (voyage professionnel, hospitalisation), soit par une absence psychique de la mère, car prise dans des pensées dépressives ou anxieuses », explique Laure Rubinocci, psychologue Boddy. Se retrouver seul ravive alors la douleur de l’absence maternelle initiale. En cas de blues, vous ne pouvez pas faire appel aux images intérieures bienveillantes de vos parents, vos amis. Vous n’avez pas intériorisé le fait rassurant que vous pouvez compter sur les autres.
Le risque de dépendance affective
Vous sentant seul, vous demandez à l’autre, votre conjoint généralement, d’être là en permanence, de colmater vos blessures d’enfance. Vous développez ainsi un sentiment de dépendance affective qui peut rapidement étouffer l’autre. Le risque est de provoquer ce que vous redoutez le plus : vous retrouvez effectivement seul.
Apprenez à vivre seul
Il est essentiel d’apprendre à vivre seul. En cas de séparation, par exemple, vous ne vous effondrerez pas. Rassurez-vous, vous pouvez vous y entraîner. « Une fois que vous avez identifié à quel moment vous ressentez cette solitude, faites une activité qui vous plaît. Par exemple, si c’est à chaque fois que vous êtes seul chez vous, commencez à lire, chanter, peindre, écouter du jazz… », conseille Laure Rubinocci. Il s’agit d’associer des moments d’émotion positive à votre solitude. »
Profitez de votre solitude
Il n’y a rien de négatif à la solitude et à vouloir ou à apprécier le fait d’être seul. Le temps passé seul peut être utile et agréable. Et il est essentiel faire une introspection et avancer. Profitez-en pour faire du sport ou pour apprendre quelque chose de nouveau.

Des inquiétudes sur votre situation ? Besoin de conseils ? Les psychologues de Boddy sont disponibles pour échanger avec vous et vous accompagner.

Laisser un commentaire