Fermer
ad-box-image

Couple et high tech font mauvais ménage

Par  12 janvier 2016

« L’amour 2.0, ça a tout changé ». Tel est le constat de Fabienne Kraemer, psychanalyste et auteure de Je prends soin de mon couple (Puf). Smartphones, tablettes et ordinateurs diminuent notre capacité à être exclusif à l’autre. « Cela nous empêche d’être face à face », met en garde Fabienne Kraemer. Notre qualité d’attention est moins bonne et il génère de nouveaux désaccords dont le couple se passerait bien.

Le smartphone, objet anti-attachement

Dès que l’ennui se fait sentir, vous saisissez votre smartphone. Il vous fait sortir de chez vous ou invite des gens dans votre intimité. Il casse votre routine de couple ; c’est d’ailleurs ce que vous recherchez. Grave erreur, selon Fabienne Kraemer car « c’est la routine qui permet l’attachement à l’autre, elle est essentielle pour passer de l’amour à l’attachement qui est l’amour vrai. »

Risques d’espionnage

« Notre sphère intime est dans notre ordinateur ou notre téléphone, ce sont des prolongements de notre esprit. » Selon la psychanalyste, aller jeter un oeil dans le téléphone de son conjoint reviendrait à « fouiller dans sa tête. » C’est de l’ordre de l’intime et c’est essentiel de le préserver.

Préservez l’intimité de votre couple

Dans la chambre, tablettes et smartphones n’ont pas leur place. Et sur Facebook, « maintenir des contacts avec ses ex est très ambigu quand on débute une nouvelle histoire. » Pour la spécialiste du couple, c’est clair, les ex n’ont rien à faire sur notre Facebook.

Quelques conseils pour les couples 2.0

Définissez votre sphère intime, adoptez une éthique sur les réseaux sociaux (dites au revoir à vos ex et ne révélez rien sur votre conjoint), ne faites pas entrer d’autres personnes – via les réseaux sociaux  –  dans votre lit. Et MO-DE-REZ-VOUS ! Il n’est pas inutile d’opter pour une consommation raisonnée.

 

Des inquiétudes sur votre situation ? Besoin de conseils ? Les psychologues de Boddy sont disponibles pour échanger avec vous et vous accompagner.

Laisser un commentaire