Fermer
ad-box-image

Burn out : les signes à repérer

Par  25 novembre 2015

Une étude du cabinet de prévention des risques socio-professionnels Technologia, réalisée l’an dernier, révélait que 3 millions de Français risquent le burn out. C’est un processus pernicieux qu’on ne décèle qu’après des mois de souffrances psychologiques et physiques. On le considère déclaré quand l’état de stress chronique dure depuis plus de six mois, entraînant une fatigue qui épuise le corps. Catherine Vasey, spécialiste du burn out vous indique les symptômes à ne pas ignorer.

Le travail envahit votre vie privée

Votre esprit est perpétuellement occupé par le travail, vous ne parvenez plus à vous ressourcer. Parfois, vous passez du temps avec vos enfants, mais vous êtes absents, car trop préoccupés ou encore, vous n’arrivez plus à vous concentrer sur un magazine.

Des douleurs

Vous ressentez des douleurs physiques, au niveau du thorax par exemple ou des difficultés à respirer. Des tensions dans la nuque, dans les épaules, mais aussi maux de tête, de gorge ou douleurs au niveau du plexus solaire sont des symptômes du burn out.

Hyperactivité

Elle se manifeste surtout au travail, vous en faites beaucoup, vous travaillez le soir, le week-end. A l’inverse, dans la sphère privée, vous n’avez plus d’envies. Ce sont généralement vos proches qui le constatent.

Une constante irritabilité

Vous vous énervez de façon disproportionnée. Il est rare que l’irritabilité se manifeste sur le lieu de travail, elle  se révèle plutôt à la maison. En général,  le soir vous relâchez les tensions emmagasinées dans la journée.

Un épuisement émotionnel

Plus d’envie ni de motivation. Vos émotions sont désorganisées : vous pleurez sans raison, vous pouvez vous écrouler à tout moment. Soyez attentifs à vos changements de comportement, ils sont révélateurs.

Une vraie fatigue

C’est une fatigue de tension, pas celle que l’on ressent après une séance de sport. Cette fatigue, alors que les pensées continuent d’aller vite, est caractéristique d’un état d’épuisement professionnel. Et surtout, elle ne passe pas, même après une bonne nuit de sommeil.

Comment réagir aux premiers signes du burn out  ?

Si les symptômes sont fréquents et qu’ils durent depuis plusieurs mois, vous devez consulter un généraliste et faire un bilan de santé, afin d’exclure d’autres causes (manque de fer…). Un arrêt maladie peut être nécessaire et il est important de consulter un spécialiste. Rassurez-vous, il est possible de se prémunir. Vous devez rester attentifs à la manière dont vous vous ressourcez, plutôt que de chercher à réduire votre charge de travail. Il faut trouver des soupapes. Même dans le travail ! Vous pouvez, par exemple, aider un collègue sur un dossier et prendre de la distance avec l’activité sur laquelle vous êtes concentré.

Commencez par diminuer le stress qui vous agresse et vous fragilise, piochez dans notre boîte à outils et apprenez à éradiquer le stress au travail.

Sources

Etude du cabinet Technologia

 

Des inquiétudes sur votre situation ? Besoin de conseils ? Les psychologues de Boddy sont disponibles pour échanger avec vous et vous accompagner.

Laisser un commentaire